Irak
Kunara

© Mission Archéologique du Peramagron

Depuis 2012, Éveha International est associé à la mission de Kunara, au Kurdistan irakien. A l'origine dirigé par Christine Kepinski (CNRS, UMR 7041), ce projet est désormais placé sous la responsabilité d'Aline Tenu (CNRS, UMR 7041).

Présentation des campagnes
(par année)


Direction

Christine Kepinski (Directrice de Recherche CNRS/HDR Université de Paris I, UMR 7041)

Aline Tenu (depuis 2015)

Localisation et résumé historique

 

Le site de Kunara est localisé dans la partie orientale de la province du Kurdistan Irakien, sur les piémonts du Zagros. Il occupe plus précisément la plaine de Suleymaniah, delimitée au nord-est par le massif de l’Azmar et au sud-ouest par celui du Baranand. L’occupation anthropique s’y caractérise par deux tells (ville haute et ville basse) jouxtant le cours d’eau du Tanjaro.

 

Au regard du matériel récolté lors des phases de prospections et au cours des premières fouilles archéologiques, le site semble avoir été occupé depuis le Néolithique jusqu’à l’âge du Bronze. Aucun indice attestant une occupation postérieure n’a pour l’instant été identifié.

 

Les sources écrites mentionnent, à diverses périodes, la présence dans cette région de peuples tels que les Turukéens, Lullubî, et Gutî. La structuration de ces occupations est cependant mieux connue sous le règne du roi Assyrien Assurnasirpal II dont le récit des campagnes militaires mentionne dix-neuf villes fortifiées au sein d’un « Pays de Zamua », future province assyrienne, qui correspond à la région étudiée.

 

Historique des recherches

 

Le choix de ce site est la conséquence d’une prospection liminaire menée en 2011 sur un tronçon de cette « vallée ». Le patrimoine archéologique de cette région a été très peu étudié par le passé. Pourtant, les résultats actuels révèlent une forte densité de sites localisés dans la plaine et dont la chronologie s’échelonne entre le septième millénaire avant notre ère (période de Hassuna) et la période islamique. Dans le cadre des recherches sur les périodes anciennes, le site de Kunara, par sa longue séquence d’occupation, depuis le quatrième millénaire au moins, devrait constituer une source de connaissance de premier ordre.

Participation d’Éveha International

Topographie, recherche archéologique

PARTENAIRES

Département des antiquités de Suleymaniah

Ministère des Affaires étrangères

Maison René Ginouvès, Archéologie et Ethnologie, UMR7041, Arscan, Archéologies et Sciences de l’Antiquité

Museum d’Histoire Naturelle, UMR 7209, SAPA, Sociétés, Animaux et Plantes en Asie

Maison de l’Orient Méditerranéen, UMR 5133, Archéorient