Azerbaïdjan
Mentesh Tepe

© Mission archéologique de Mentesh Tepe

Éveha international est associé au programme d'étude archéologique du site de Mentesh Tepe. Ce projet est porté par Bertille Lyonnet (CNRS, Paris).

Présentation des campagnes
(par année)


Direction

Bertille Lyonnet (CNRS, Paris)

Fahrad Guliyev (Institut d’Archéologie et d’Ethnologie, Bakou)

 

Localisation et résumé historique

 

Le site de Mentesh Tepe est implanté à l’ouest de l’Azerbaïdjan (district du Tovuz), sur un affluent de la rive droite dans la moyenne vallée de la Kura, le Zeyemchaj.

Il est exceptionnel par sa longue durée d’occupation. Les plus anciens vestiges reconnus remontent au Néolithique (première moitié du VIe millénaire avant notre ère), les plus récents sont rattachés à l’Âge du Bronze (IIIe millénaire). Une telle longévité est exceptionnelle pour la région, même si l’on observe deux hiatus dans l’occupation.

Aux phases les plus anciennes il est possible d’associer un habitat en terre crue ou en pisé, constitué de bâtiments de plan circulaire, rattaché à la culture de Shomu-Shulaveri. Plusieurs inhumations individuelles ont été découvertes, ainsi qu’une sépulture collective d’une trentaine d’individus datée des environs de 5700 av. J.-C. Cette dernière reste sans équivalent connu pour le Caucase.

Après un hiatus de plusieurs centaines d’années, l’occupation reprend d’abord probablement de façon temporaire au début du Chalcolithique (première moitié du Ve millénaire) avec des constructions légères. Un changement brutal se manifeste entre ca. 4350 et 4100 av. n. è. avec l’apparition d’une architecture en briques crues de plan rectangulaire. L’occupation témoigne alors de relations fortes avec la Mésopotamie du Nord. L’ensemble de ces découvertes sur le Ve millénaire permet d’éclairer une période qui était encore très mal connue il y a une dizaine d’années.

Après un nouveau hiatus de plusieurs centaines d’années, le site est utilisé pour construire un kourgane à inhumations collectives, contenant une quarantaine d’individus. Le matériel trouvé, essentiellement de la céramique, permet de le rattacher aux débuts de la culture Kuro-Araxe. Des traces d’occupations sous forme de fosses, ainsi que des inhumations individuelles lui succèdent. Vers le milieu du 3e millénaire ou un peu après, un nouveau kourgane est construit sur l’autre flanc du site. Le char en bois et le riche matériel qui y a été trouvé le rattachent à la phase Martkopi de la Culture dite des Premiers Kourganes, jusqu’à présent surtout connue en Géorgie.

Des traces d’occupation ultérieures, en particulier du Bronze récent, sont également attestées en petit nombre mais elles ne peuvent plus être connectées à de l’architecture car le site a été arasé au bulldozer à la fin des années 1970.

L’ensemble du site – habitat, fosses et sépultures – a livré un matériel très abondant qui est encore en cours d’étude.

 

Historique des recherches

 

Le site de Mentesh Tepe avait été inventorié lors d’une prospection réalisée au cours des années 1960. Il fut totalement arasé par la suite. Il a fait l’objet d’un sondage en 2007. La présence d’architecture sous la surface actuelle a justifié les campagnes de fouille annuelles programmées à partir de 2008, financées par le Ministère des Affaires Etrangères et par le CNRS. A partir de 2010, un important soutien financier a été apporté par l’ANR dans le cadre de deux projets franco-allemand successifs, Ancient Kura puis Kura in Motion ! Côté français, le projet est placé sous la direction de Bertille Lyonnet (CNRS). Il est co-dirigé par Farhad Guliyev de l’Institut d’Archéologie et d’Ethnologie de Bakou. Un gros effort a été consenti pour la formation d’étudiants azerbaïdjanais aux nouvelles méthodes de l’archéologie.

Participation d’Éveha International

Topographie

PARTENAIRES

CNRS (France)

Institut d’Archéologie et d’Ethnologie de Bakou (Azerbaïdjan)

Ministère des Affaires étrangères (France)

Inrap (France)

PUBLICATIONS

Bertille Lyonnet, Laure Pecqueur, Pascal Raymond, Anaïck Samzun — L’archéologie préventive française, support et modèle pour la formation archéologique en Azerbaïdjan : l’exemple du site de Mentesh-Tépé. Archéopages [En ligne]. Octobre 2010, Hors-série n°2. Mis en ligne le 07/01/2014, pp. 72-79.

Télécharger