Italie
Pompei – Projet RECAP

Au printemps 2015, un membre d'Éveha International a été associé au projet RECAP sur le site de Pompéi. Ce projet est placé sous la responsabilité d'Hélène Dessales (ENS/CNRS UMR 8546).

Présentation des campagnes
(par année)


Direction

Hélène Dessales (ENS / CNRS UMR 8546)

Localisation et résumé historique

 

 

La ville de Pompéi est implantée en Campanie, dans le sud de l’Italie. Elle est située sur le golfe de Naples et bordait à l’origine la mer.
Pompéi été fondée dès le VIIIe siècle avant notre ère. Elle a donc déjà une longue histoire lorsqu’elle largement détruite par une éruption du Vésuve en 79 ap. J.-C. La présence de ce volcan fait de ce secteur une zone à forte sismicité, et plusieurs éruptions et tremblements de terre avaient précédé cette catastrophe.

Historique des recherches

 

Progressivement exhumée depuis la période moderne, la ville de Pompéi a fait l’objet de très nombreuses études qu’il n’est pas possible de résumer ici. Le projet RECAP (REConstruire Après un séisme : expériences antiques et innovations à Pompéi) auquel correspond cette page se propose d’éclairer les modalités pratiques de reconstructions et les techniques adoptées dans l’Antiquité à la suite d’un tremblement de terre. Dans l’histoire de la construction romaine, cette problématique a peu été abordée, alors qu’elle présente un réel enjeu pour comprendre le développement d’une architecture du risque et de l’urgence. L’objectif principal de ce projet est de pouvoir identifier si les bâtisseurs romains ont mis en œuvre, face à un risque récurrent, des constructions anti-sismiques ? Afin de développer cette problématique, le site de Pompéi constitue le cadre pour une étude systématique et pluridisciplinaire. Cette petite ville de Campanie a en effet été victime de plusieurs tremblements de terre. L’un d’entre-eux, survenu dans les années 62/63 apr. J.-C., est connu pour avoir été particulièrement dévastateur. Le projet Recap se fixe donc comme objectif de caractériser les impacts sismiques, d’identifier les opérations de réfection et de pointer les éventuelles innovations techniques. Pour enrichir les premiers travaux menés sur les châteaux d’eau, éléments vitaux et prioritaires dans le fonctionnement urbain, et ceux qui concernent la Villa de Diomède, une étude sera menée sur une région entière de Pompéi (Regio VII), afin de caractériser les opérations de réfection consécutives aux tremblements de terre. Au-delà de l’analyse de cas que constitue Pompéi, une plus large réflexion sera proposée sur la mémoire du risque et la conscience de la vulnérabilité en Campanie, incluant la zone vésuvienne et celle des Champs Phlégréens. Sur ces deux territoires, aux formations géologiques et aux manifestations sismiques différentes, sera menée une approche conjuguée des effets des tremblements de terre et du bradysisme. Le projet Recap est donc fondé sur une approche fortement pluridisciplinaire qui sollicite de façon étroite l’archéologie de la construction, la sociologie, l’informatique, l’ingénierie des structures et la géologie.

Participation d’Éveha International

Étude et relevé des bâtiments Formation

PARTENAIRES

Centre Jean Bérard, Naples
Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP)
Institut national de de recherche en informatique et en automatique (INRIA Paris – Rocquencourt)