Liban
Tyr

© Mission archéologique de Tyr

Implanté au coeur de la ville moderne, le parc archéologique de Tyr fait l'objet de nouvelles recherches placées sous la direction de Pierre-Louis Gatier (CNRS, UMR 5189 – HISOMA).

Présentation des campagnes
(par année)


Direction

P.-L. Gatier (CNRS, UMR 5189 – HISOMA)

et depuis 2018 J.-B. Yon (CNRS, UMR 5189 – HISOMA)

Localisation et résumé historique

 

La ville de Tyr se situe sur le littoral libanais, dans le sud du pays.

 

Occupé depuis l’âge du Bronze, le site a correspondu a une importante cité phénicienne avant de passer sous domination grecque puis romaine. Les premiers siècles de notre ère sont notamment marqués par la diffusion du christianisme et l’intégration à l’empire byzantin. Tyr et sa région passent sous contrôle musulman à partir de la première moitié du VIIe siècle. La ville, qui continue à être occupée par la suite, est soumise aux croisés entre la première moitié du XIIe siècle et la fin du XIIIe. Depuis ses origines, la ville n’a jamais réellement cessé d’être habitée et les vestiges archéologiques sont enchâssés au sein de la ville actuelle.

 

Dans celle-ci, le site dit « Tyr-ville » correspond à un grand parc archéologique qui s’étend sur 5,9 hectares répartis entre deux espaces distincts : la « cathédrale médiévale » d’une part, et les « bains, arènes et palestre » de l’autre.

 

Historique des recherches

 

Les vestiges de l’ancienne cité de Tyr ont été dégagés par Direction Générale des Antiquités (DGA) avant les années soixante-dix, mais ces fouilles n’ont pas été publiées et sont peu documentées.

 

Il a donc paru primordial d’entreprendre une étude approfondie de cet ensemble. La mission archéologique de Tyr a mené cinq campagnes depuis 2008 après une courte mission exploratoire en 2006. Il s’agit de relever les installations en place, de les dater et les interpréter. Pour ce faire, outre des relevés archéologiques et topographiques, un certain nombre de sondages archéologiques a été réalisé. Des programmes de conservation et de valorisation du site sont liés à ces travaux.

 

Participation d’Éveha International

Topographie

PARTENAIRES

Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Université Lumière Lyon 2 (France)

CNRS libanais (Liban)

Ministère des Affaires étrangères

Direction Générale des Antiquités libanaise

Université Saint-Joseph de Beyrouth (Liban)

Institut français du Proche-Orient (France)

Inrap (France)