Italy
Pompeii – Pistrina

© EFR, F. Pauvarel

A topographer of Éveha International participates in a new study on bakeries of Pompeii. This project is under the responsibility of Nicolas Monteix (University of Rouen).

The excavation campaigns
(by years)


Direction

Nicolas Monteix (Université de Rouen)

Localisation et résumé historique :

 

Implantée en bordure de la baie de Naples, Pompéi est une ville déjà bien ancienne quand l’éruption de 79 apr. J.-C. entraîne son abandon définitif. La ville et de ses faubourgs sont alors ensevelis sous les dépôts volcaniques. Selon une opinion maintes fois reprise, l’ensemble se serait dès lors trouvé comme figé dans son état du ier siècle jusqu’à la redécouverte de la ville à partir de la période moderne.
Au sein de la ville comme des ses abords – faubourgs et nécropoles – de nombreuses structures à vocation artisanales ont pu être identifiées depuis que le site a commencé à être étudié.
Parmi ces dernières, plusieurs dizaines de boulangeries ont progressivement été découvertes, toutes localisées à l’intérieur de la ville. Elles associent le plus souvent espaces destinés à la mouture du grain – caractérisés par la présence de moulins actionnés par des équidés (ânes ou chevaux) –, lieux de préparations des pains et fours destinés à la cuisson. En ce sens, ces boulangeries de Pompéi offrent un témoignage de premier ordre pour comprendre le fonctionnement de ce type de structure au cours de l’Antiquité mais aussi pour mieux cerner leur genèse. Toutefois, ces témoignages ne sont pas toujours aussi « complets » que ce qui était supposé. L’étude en cours a en effet permis de démontrer que nombre de ces boulangeries avaient été « visitées » au lendemain de l’éruption, certains éléments ayant été récupérés avant l’abandon définitif de la ville.

 

Historique des recherches :

 

Certaines des boulangeries de Pompéi ont été étudiées et publiées au moment de leur découverte, tandis qu’une seule étude de synthèse leur a été consacrée (Mayeske, 1972). À partir de 2008, un nouveau programme de recherche leur a été consacré. Ce dernier est placé sous la direction de N. Monteix, avec l’appui de l’École française de Rome et du Centre Jean-Bérard.
L’ambition de cette étude est de mieux caractériser la phase de transition entre une période où la consommation de céréales se fait essentiellement sous la forme de bouillie et de galettes produites au sein de chaque habitation, et une période qui voit l’avènement de boulangeries commerciales diffusant leur production à l’échelle de toute une ville. Dans cette perspective, le site de Pompéi, exceptionnellement bien conservé, offre naturellement un terrain d’étude extrêmement privilégié.
Afin de pouvoir répondre à ces interrogations, le programme s’est arrêté sur une étude précise de chacune des boulangeries de Pompéi. Toutes ont fait l’objet de relevés précis, de nombreux sondages ont été ouverts, les maçonneries ont fait l’objet d’une étude minutieuse et une grande quantité de prélèvements ont été effectués afin de caractériser au mieux le fonctionnement de chacun des espaces constituants ces boulangeries.
Ce travail, ambitieux, a nécessité la collaboration de nombreuses personnes et organismes.

 

Mayeske B.J.
1972 : Bakeries, bakers and bread at Pompeii: a study in social and economic history, Ph.D. thesis, University of Maryland, 252 p.

 

Translation coming soon.

How Eveha International Participates

Topography

PARTNERS

Soprintendenza Speciale per i Beni Archeologici di Pompei, Ercolano, Stabiae
École Française de Rome
Ministère des Affaires étrangères et du développement International
Centre Jean Bérard
Université de Rouen
Université d’Helsinki